Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 23:00

«Cheval blanc n’est pas cheval»

edit_chine_couv.jpg

«Un cheval blanc n’est pas cheval», est-ce logiquement admissible ?

-  Oui.

-  Comment cela ?

-   « Cheval » est ce qui nous permet de nommer la forme, « blanc » est ce qui nous permet de nommer la couleur. Nommer la couleur n’est pas nommer la forme. Voilà pourquoi je dis : «Cheval blanc n’est pas cheval».

 

Gongsun Longzi (公孙龙子), traduit par A. Cheng, 1997

Dialecticien chinois, le plus grand logicien de l'époque classique, Gongsun Longzi a entrepris des recherches épistémologiques et métaphysiques qui sont l'aboutissement d'une longue élaboration de la logique chinoise imputable aux mohistes, tel Mozi, et à Hui Shi ou à l'« école des noms » (Mingjia).

 

Bâtiment vert n’est pas bâtiment...

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> La question de la copropriété<br /> <br /> <br /> La dernière étape de l'intervention publique, en France, concerne ces copropriétés et ce, au double titre de la régulation des rapports privés de propriété et de l'amélioration des conditions de<br /> vie des occupants de ces immeubles ou groupes d'immeubles.<br /> <br /> <br /> La copropriété est une forme juridique de statut et de gestion des immeubles collectifs à caractère privé dont les éléments constitutifs sont les suivants :<br /> <br /> <br /> - existence d'un ou de plusieurs bâtiments dont la propriété est répartie entre plusieurs personnes par lots de copropriété, chaque lot de copropriété comprenant une partie privative<br /> (appartement, cave, garage...) propriété exclusive de chaque copropriétaire, et une quote-part de parties communes (toitures, circulations, escaliers, locaux communs, espaces verts...) " les<br /> tantièmes de copropriété " propriété indivise de l'ensemble des copropriétaires, sur la base d'un état descriptif de propriété et d'un règlement de copropriété. C'est un régime de pleine<br /> propriété différent de coopératives existantes dans de nombreux pays,<br /> <br /> <br /> - mode de gestion collectif des parties communes : l'ensemble des décisions concernant la gestion, l'utilisation ou la réalisation de travaux sur les parties communes sont prises par les<br /> copropriétaires selon un système de vote dont les modalités sont fixées par la loi.<br /> <br /> <br /> La copropriété devient un mode usuel d'habiter, depuis la deuxième guerre mondiale du fait :<br /> <br /> <br /> - de la construction massive d'immeubles collectifs, dans les années 1970 - 1975 à usage locatif social, mais aussi en accession à la propriété, et donc constitués en copropriété,<br /> <br /> <br /> - de la mise en copropriété d'immeubles anciens, jadis immeubles entiers mis en vente logement par logement par leurs propriétaires pour des raisons économiques et souvent du fait de la<br /> réhabilitation,<br /> <br /> <br /> - de la poursuite de la construction neuve d'immeubles collectifs privés dans les agglomérations urbaines, notamment en accession à la propriété.<br />
C
<br /> <br /> Table ronde<br /> <br /> <br /> Autour de la sémiotique existentielle<br /> Mercredi 21 avril 2010 de 14 h à 18 h<br /> <br /> Eero Tarasti, l’un des leaders mondiaux de la sémiotique – pour reprendre les mots de l’Indiana University Press –, a publié l’été dernier chez l’Harmattan son nouvel ouvrage en français<br /> :Fondements de la sémiotique existentielle. Il s’agit d’une nouvelle phase de la théorie qu’il a entrepris d’élaborer durant ces<br /> quinze dernières années.
A l’occasion de cette parution, l’Institut finlandais organise, en collaboration avec Paris I Pantheon-Sorbonne (Institut d’esthétique des arts et technologies), une<br /> table ronde internationale avec la participation de ses collègues et traducteurs – l’ouvrage a également été publié en italien, en bulgare et en anglais (pour la première version de<br /> 2000).<br /> Eero Tarasti est professeur à l’Université d’Helsinki, directeur de l’Institut internationale de sémiotique à l’Imatra (Finlande) et président de l’Association internationale de sémiotique<br /> depuis 2004. Il a publié en français Sémiotique<br /> musicale (PULIM), Le secret du professeur Amfortas (roman,<br /> l’Harmattan), Mythe et musique (Michel de Maule) et La Musique et les signes(l’Harmattan).<br /> Participants de la table ronde : Eero Tarasti (IASS/AIS/Université d’Helsinki), Anne Hénault (Paris IV),  Solomon Marcus (Académie de Roumanie, Bucarest), Costin Miereanu (Paris I),<br /> Eric Landowski (CNRS), Anne Cauquelin (Revue d´esthetique), Kristian Bankov (Nouvelle Université de Bulgarie, Sofia).<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Mercredi 21 avril 2010<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Table ronde - Autour de la sémiotique<br /> existentielle. <br /> ANNULE ! Intervenants bloqués en Finlande (éruption du volcan islandais).<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />

Articles Récents

Concours

Liaisons Directes