Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

/ / /

Centre national de la recherche scientifique CONCOURS 2011

Emmanuel CRIVAT, numéro de concours: 39/03 et 39/04

Curriculum Vitae

Vous avez à votre disposition deux versions de mon CV.

Une version condensée sur 1 page.

Une version chronologique détaillée, comprenant les enseignements suivis, la recherche et les publications, les références et l’activité professionnelle.

Précisions sur les enseignements suivis pour le doctorat.

J’ai commencé par l’inscription à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales sous la direction du Prof. Algirdas Julien Greimas et suivi les séminaires de Jean Petitot (théorie des catastrophes de René Thom), Louis Marin, Jean-Claude Coquet, Joseph Courtés, Umberto Eco.

Rapport sur les travaux effectués

En parallèle, j’ai travaillé avec Alain Renier au Laboratoire d’Architecture n°1 de l’Ecole d’Architecture de Paris - La Villette.

Après l’obtention du titre d’élève-diplômé de l’EHESS, toujours sous la direction du Prof. A.J.Greimas, j’ai poursuivi mes recherches avec un D.E.A. à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III et suivi notamment les cours du Prof. Bernard Pottier, Université de Paris IV – Sorbonne.

Deux ans après j’obtenais le D.E.A.et je m’inscrivais en doctorat pour trois ans.

Le diplôme de doctorat est joint, tandis que les autres diplômes sont disponibles sur le même site.

Pendant la thèse, j’ai été attaché au Centre National de la Recherche Scientifique, Institut National de la Langue Française, U.R.L.7, Analyse du discours, EHESS – 10, rue Monsieur le Prince, 75006 PARIS.

_____________________________________________

Thèse:

Le Creux bâti: contributions à une sémiotique de l'architecture

1ère partie

2 ème partie

3 ème partie

4 ème partie

Thèse préparée à l'Université de Paris III (Sorbonne Nouvelle), sous la direction du Professeur Algirdas Julien GREIMAS, Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

Résumé sur le formulaire d'enregistrement des thèses soutenues:

Partant des images de la "proportion humaine", comme moyen classique de prospection de l'univers architectural, suivi d'une présentation visuelle des concepts nécessaires à la description de l'univers sémantique, nous construisons un projet théorique (archisemiothéorie) visant la recherche fondamentale en architecture: LES STRUCTURES ELEMENTAIRES DE L'ARCHITECTURE et LA STRUCTURE ACTANTIELLE DE L'ACTE DE BÂTIR.

Appuis théoriques sur: la sémiotique de l'Ecole de Paris (Algirdas Julien GREIMAS, Bernard POTTIER et Jean-Claude COQUET); la philosophie (Stéphane LUPASCO).

Domaines d'application: les sciences de la conception, l'enseignement de l'architecture, l'analyse de l'espace architectural (exemple: l'espace bâti), l'architecture cosmique, l'analyse des relations entre les partenaires de l'acte de bâtir.

Composition du jury:

M. Michel COLIN, Professeur associé à l'Université de Paris III (Sorbonne Nouvelle) Président du jury

M. Jean-Claude COQUET, Professeur à l'Université de Paris VIII – Vincennes Rapporteur

M. Algirdas Julien GREIMAS, Directeur d'études à EHESS

M. Manar HAMMAD, Groupe de Recherches sémio-linguistiques, Expert

RAPPORT DE SOUTENANCE

_______

Crivat, Emmanuel, BK, Le Creux bâti: contributions à une sémiotique de l'architecture, Emmanuel Crivat 1985, BU-Censier (1/ 0)

 _________________________________________

Projet de programme de recherche

(avec deux avis des personnalités scientifiques)

En 2006, quand j’ai initié le concept d’«ImmoDurabilit€» : « l’inscription dans le temps du bâti fonctionnant », je n’imaginais pas que dans le cadre de la mondialisation, la titrisation, l'externalisation, délocalisation, relocalisation, rationalisation, optimisation, modernisation, restructuration, et la financiarisation de l’immobilier et particulièrement du logement nous mènera à la crise finale du capitalisme financier.

Comme disait Eugène Ionesco : « Le roi se meurt »

La pratique de l’espace, dans un système urbain soumis à la spéculation immobilière est perturbée à tel point que la première description de la maison est sa «valeur» au m2.

Il est urgent qu’un retour à la signification de l’abri, une nouvelle expertise immobilière de la ville soit le sujet d’un programme de recherche nationale.

ImmoDurabilité est un concept temporel: l’inscription de la «chose immobilière» dans le temps, d’une manière durable.

Si l’on considère cette description comme une définition de la durabilité du bâti qui fonde l’action de transformation de l’espace, de sa consommation, nous pouvons construire un mécanisme révélateur des préoccupations permanentes de l’être social qui s’approprie la nature: la production des valeurs, de la signification.

Il semble évident que l’intérêt d’un tel point de vue sur «le monde des travaux publics et du bâtiment» est prospectif et permettrait d’organiser, d’instrumenter une série d’indicateurs placés dans un présent élargi du projet et qui se mettrait à « clignoter » tout le long du processus de consommation de la ville, de la région, du monde et de l’univers tout entier.

Développement durable et qualité environnementale ne seraient que des sous-produits d’une pensée globale et visionnaire de la ville universelle, avec la mondialisation comme étape.

La structure actantielle de l’art de bâtir est universelle : « l’architecte » conçoit ce que « client » désire et « l’entrepreneur » peut construire.

Au niveau de la manifestation, cette simplicité élémentaire ne transparaît plus que dans les sociétés traditionnelles.

Dans notre société sur-codifiée, la « chose immobilière »est devenue, avant même son existence, un objet d’échange démultiplié qui passe « entre les mains » d’un nombre d’acteurs (intervenants) qui rendent son inscription dans le temps d’une manière durable, nécessaire, implicite, obligatoire même, mais très compliquée à décrire.

Vaste sujet qui mériterait quelques thèses de doctorat.

Un exemple remarquable issu de la pratique de l’externalisation, du management immobilier et des services sur le fond des particularisations du Code des Marchés Publics pour les Contrats de Partenariat Public-Privé, peut donner une idée de ces complications descriptives.

Etape suivante:

The World Congress of Semiotics in China 2012

Global Semiotics: A Bridge linking Different Civilizations

________________________________

Liste complète des publications

Avec 3 articles qui ponctuent mon parcours de recherche: 

CRIVAT, E., CRIVAT, M. "Texte et Architecture", in: Cahiers de sémiotique n°1. Bucarest (Roumanie): Tipografia Universitàtii, 1977. pp. 35-58.

CRIVAT, E.De la manipulation du parcours (idées préliminaires pour une étude dynamique d'un espace voisin du Quartier de l'Horloge), in "Perception et représentation, Le Quartier de l'Horloge", Laboratoire d'Architecture n°1 de l'Ecole d'Architecture de Paris - La Villette - UPA6, S.R.A., Direction de l'Architecture, Ministère de l'Urbanisme et du Logement, 1985. pp. 135-150.

CRIVAT, E., Ecole Spéciale des Travaux Publics, Paris (France), GHEORGHE Marian, University of Sheffield (UK). «L’ingénierie software pour des stratégies de développement urbain durable », Conférence SB08MED&Expo pour le Bassin Méditerranéen et les pays des Balkans, Athènes, 10-12 Janvier 2008 , 13 pages. 

Le document visuel de la soutenance de la thèse professionnelle du Mastère de Management Immobilier de l’ESTP que j’ai soutenue en 2009 trace le parcours de recherche des dernières années.

Il y a cinq ans, j’ai créé un blog sur le thème «Architecture, Urbanisme, Immobilier, Développement Durable» (www.immodurabilite.info) qui fonctionne en réseau comme un centre de ressources pour développer un nouveau concept d’expertise face à la crise,  un espace «mondial» et multi langues.

Le site immodurabilite.info constitue la base documentaire pour mes recherches actuelles.

_________________________

DOCTORAT

Partager cette page

Repost 0
Published by

Articles Récents

Concours