Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

/ / /

Colloque international 2-4 oct. 2008

Approche Scientifique de l’architecture Bioclimatique
Centre de Séjour Scientifique de Saint-Anthème en Auvergne (France)

Objectif Sciences est une association internationale à but non lucratif tournée vers la mise en valeur de la recherche scientifique au service d’un développement humain respectueux de la diversité des formes culturelles et naturelles. Ayant pour mission le partage et l’enrichissement de la culture scientifique, et ayant développé un savoir-faire dans le domaine de l’éducation aux sciences en ce qui concerne l’architecture écologique, l’association organise un colloque autour de ce thème, tel une plate-forme d’échanges où se rencontrent à la fois des praticiens de l’architecture ayant une approche globale de l’aménagement et à la fois des scientifiques spécialisés dans des domaines relatifs à la construction, à la chimie et à la physique des matériaux, aux énergies renouvelables, à la thermique et à la thermodynamique ou encore à l’écologie et à la sociologie.

Afin d’apporter des solutions concrètes aux participants le colloque s’organisera autour de trois thèmes. Le principal, la symbiose en architecture est transversal. Il donne le ton du colloque mais demeure un sujet de questionnement. L’architecture bioclimatique constitue le deuxième thème, il s’agira d’établir un bilan de la pratique et d’ouvrir à de nouvelles pistes de recherche. Le troisième thème, celui des nouvelles écoles de pratiques «bioinspirées» (écologie industrielle, bionique, physionique,…) aidera à cette ouverture. Enfin, nous souhaitons que chacun de ces thèmes soit resitué dans un historique afin d’apporter une contribution à l’histoire de l’architecture encore peu empreinte de considérations d’ordre écologique.

INFO : OBJECTIF SCIENCES

 

De la symbiose en architecture

En extrapolant à partir des phénomènes naturels de symbiose nous sommes amenés à nous interroger sur les valeurs relationnelles qui traversent, façonnent et pérennisent les pratiques liées à l’architecture, de la conception d’un projet jusqu’ aux usages et au vécu des espaces bâtis, en passant par leur construction. Nous proposons d’interroger plus particulièrement les interactions entre les hommes et leur environnement au sens large (local-local et/ou local-global) impliquées par l’implantation d’un cadre bâti. La valeur symbiotique de ces interactions, à développer voire à inventer, peut être jugée au regard croisé entre la préservation de la biodiversité (faune, flore, paysages naturels ou humanisé, cultures...) et le bien-être individuel et social qui nous semblent être liés pour une coévolution raisonnée permettant le legs d’un patrimoine planétaire encore riche et varié.
Le but sous-jacent du colloque étant également d’initier une symbiose entre le monde spécialisé des scientifiques et celui plus synthétique et globalisant des concepteurs du cadre bâti (architectes, urbanistes, paysagistes…).

L’architecture bioclimatique, bilan et avancées

L’architecture bioclimatique s’appuie sur la recherche d’une synthèse harmonieuse entre la destination du bâtiment, le confort de l’occupant et le respect de l’environnement, en faisant largement appel aux principes de l’architecture souvent déjà présents dans l’architecture vernaculaire adaptée aux climats et aux pratiques agricoles locales. Elle permet de réduire les besoins énergétiques et de créer un climat intérieur de bien-être avec des températures agréables, une humidité contrôlée et un éclairage naturel abondant. Pour ce faire, l’approche bioclimatique se doit d’être synthétique, partant de la bonne connaissance des données du lieu d’installation pour s’enrichir de celle des propriétés multiples des matériaux et de la propagation des flux thermiques. Lors du colloque nous souhaitons nous appuyer sur le corpus existant concernant la démarche bioclimatique en appelant des architectes expérimentés dans ce domaine à venir présenter un bilan de leurs réalisations, notamment des projets plus complexes que l’habitat individuel isolé (réhabilitations, petit collectif, ZAC, équipement, bureaux...) afin de faire émerger de nouvelles problématiques et de nouveaux besoins en matière de connaissances scientifiques et techniques.

De nouvelles écoles de pratiques inspirées par le monde du vivant.

Si l’architecture bioclimatique fait largement appel à des matériaux naturels peu transformés, redécouverts et revalorisés pour leur propriétés biodynamiques (terre crue, chaux, fibres végétales...), à des formes architecturales ou à des manières d’installer un habitat inspirées de modes de vie ancestraux proches de la nature (compacité des enveloppes, orientation, habitat troglodyte ou semi-enterré...) il existe d’autres pratiques qui s’inspirent directement des formes et du fonctionnement de la nature et qui peuvent trouver des applications dans la conception architecturale et la construction:

L’écologie industrielle s’inspire largement des écosystèmes pour appliquer leur fonctionnement à celui d’une maison, d’un immeuble, d’un lotissement, d’une technopole ou d’une zone industrielle. Les déchets d’un sous-système deviennent les ressources d’un autre, le tout au sein d’un même système considéré dans son ensemble.

La bionique copie des formes de la nature pour recréer des formes et des matériaux techniques.

La physionique copie des idées trouvées dans la physiologie d’un animal, d’une plante, pour les appliquer à une organisation humaine.
Le Colloque International sur l’Approche scientifique de l’Architecture Bioclimatique réunira le 2 au 4 octobre 2008, sur le Centre de Séjour Scientifique de Saint-Anthème en Auvergne, des Scientifiques, des Ingénieurs et des Architectes travaillant sur l’Architecture Bioclimatique ou s’y intéressant, et souhaitant échanger et partager leurs points de vue et expériences. Le colloque s’organisera autour de trois thèmes. Le principal, la symbiose en architecture, est transversal et fédérateur. Il donne le ton du colloque mais demeure un sujet de questionnement. L’architecture bioclimatique constitue le deuxième thème, il s’agira d’établir un bilan de la pratique et d’ouvrir à de nouvelles pistes de recherche. Le troisième thème, celui des nouvelles écoles de pratiques «bioinspirées» (écologie industrielle, bionique, physionique,...) aidera à cette ouverture. Enfin, nous souhaitons que chacun de ces thèmes soit restitué dans un historique afin d’apporter une contribution à l’histoire de l’architecture encore peu empreinte de considérations d’ordre écologique.
L’objectif du colloque est de faire le point sur les avancées scientifiques et techniques récentes sur le sujet, d’échanger sur les pistes de recherches futures et de confronter les regards sur les perspectives d’évolution de l’Architecture Bioclimatique et le travail interdisciplinaire.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Articles Récents

Concours