Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 19:01

Un ouvrage de référence que nous recommandons à tous nos lecteurs:

topalov_0001.jpgLe Logement en France

Histoire d’une marchandise impossible

Ouvrage publié avec le concours du Centre National des Lettres

Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1987

UN LOGEMENT peut s'acheter et se vendre; le construire procure un profit: voilà qui paraît tout naturel aujourd'hui. Il a cependant fallu des siècles de luttes sociales, tantôt violentes, tantôt silencieuses, pour établir ces formes de production et de propriété.

Cet ouvrage traite de trois moments charnières dans cette longue histoire de la transformation du logement en marchandise et en capital: l'émergence de la propriété bourgeoise dans les villes de la fin du Moyen Age, le crépuscule de Monsieur Vautour dans le Paris de la Belle Epoque, les aventures et mésaventures des promoteurs et de leurs banquiers dans la France contemporaine, celle du "Tous propriétaires!"

L'enquête se situe aux confins du travail de l'historien, de l'économiste, du sociologue. Au fil de l'analyse des systèmes d'agents, des mutations juridiques er institutionnelles, des cycles de l'immobilier et des changements de la distribution de la propriété urbaine, on pourra juger de l'efficacité explicative d'une logique des contradictions structurales, et de ses limites.

Christian TOPALOV, chercheur au Centre de sociologie urbaine (CNRS), est docteur d'Etat ès lettres et sciences humaines. Il a enseigné à l'Université de Paris VIII et à Columbia University. Il est l'auteur, notamment, de Les promoteurs immobiliers (Paris – La Haye, Mouton, 1974), La urbanizacion capitalista (Mexico, Edicol, 1979), Le profit, la rente et la ville (Paris, Economica, 1g84). II poursuit des recherches comparatives sur l'histoire des politiques sociales et des modes de vie populaires à Paris, Londres et New York. Il est directeur de recherche CNRS, chercheur au laboratoire Cultures et sociétés urbaines (CSU, Unité mixte de recherche du CNRS nº 7112) de 1968 à 2008, depuis au Centre Maurice-Halbwachs. Directeur de recherches CNRS et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il est co-responsable avec Michel Offerlé de la formation de master « Enquêtes, terrains, théories » (EHESS-ENS).

__________________

Monsieur-Vautour.jpg [Monsieur Vautour ou le propriétaire sous le scellé, vaudeville de Desaugiers, Tournay et Duval : costume de Brunet (Monsieur Vautour) / dessiné par Joly]

La solution de la crise: dé-financiariser le logement

Partager cet article

Repost 0
Published by ImmoD - dans ImmoDurabilité
commenter cet article

commentaires

Colocations, Chambres à Louer Paris 7eme 14/12/2015 16:18

Bonjour,
Je viens d’arriver sur votre blog un peu par hasard, et il semblerait que vos lecteurs/lectrices puissent être intéressés par Colocation 40 ans+, qui permet aux personnes vivant seules de se retrouver, en vue de vivre à plusieurs, sous un même toit en colocation.
Plusieurs rubriques sont proposées :
* trouver une chambre à louer contre services
* créer une colocation dans un logement vide
* vivre en colocation entre homosexuels
* vivre en colocation entre seniors uniquement
* vivre en colocation entre adultes de plus de 40 ans
* proposer une chambre en colocation pour une nuit, une semaine, un mois ou plus.
* choisir ses futurs colocataires, en fonction de leurs âges, de leurs sexes ou de leurs revenus...
Le dépôt d'une annonce est gratuit.
A bientôt.
Cordialement
P. Lelal

Serge 30/04/2012 19:07


La proposition de Nicolas Sarkozy de diviser par deux les droits de mutation continue d’attiser les
tensions entre le Président sortant et les élus locaux de gauche. Le 27 avril, le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, a ainsi jugé “caricaturaux et malhonnêtes” les propos
tenus la veille par Nicolas Sarkozy sur le plateau de l’émission Des paroles et des actes, sur France 2.


Justifiant sa volonté, s’il est réélu, de diviser par deux les droits de mutation, perçus par les notaires pour le compte des collectivités locales à chaque
changement de propriétaire d’un logement, le candidat de l’UMP a cité en exemple la ville de Paris, qui a touché à ce titre près d’1 milliard d’euros en 2011. “Quand j’entends Bertrand
Delanoë se plaindre du prix de l’immobilier à Paris, ça ne l’empêche pas de prendre dans les caisses de la ville de Paris 1 milliard d’euros, a-t-il ironisé. Si ce milliard, on le
divise par deux, le prix de l’immobilier baisse.”


Nicolas Sarkozy: “Ça ne me semble pas anormal que les collectivités territoriales participent à l’allègement des droits de mutation, qui au final multipliera
les mètres carrés et le nombre de transactions.”Voilà quelques semaines, le chef de l’État avait déjà jugé paradoxal “de dire aux Français : bougez, changez de métier, déménagez” tout
en maintenant des droits de mutation élevés.

Articles Récents

Concours