Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 18:11

Crise: le temps de la cacophonie

En cette fin de mai, les notaires enregistrent un effondrement des transactions immobilières en Ile-de-France (-42% au premier trimestre 2009) avec 22.980 ventes contre 39.580 sur la même période en 2008. Depuis la création de la base de données notariale en 1996, on est au point le plus bas. La baisse des prix à Paris, par exemple, n’épargne que le centre historique, et encore, il ne s’agit que des biens d’une qualité certaine.

La Fédération des Promoteurs Constructeurs de France fanfaronne, parlant d’un «REBOND SPECTACULAIRE» pour la vente des logements neufs au premier trimestre 2009, parce qu’elle ne baisse que de 5% après avoir dégringolé au 4ème trimestre 2008 de 47%... dans ce monde fou, on se félicite même que l’arrêt de lancement de programmes fait baisser les stocks de 8,8%.

Avec une arithmétique douteuse, on additionne les logements en cours de construction 37.859 (en baisse de 14,4% par rapport à 2008) et les logements qui se trouvent sur la planche des architectes 38.836 (en baisse de 15,2% par rapport à 2008) et on assure que l’ensemble serra vendu en 2009 !!!

Pour l’INSEE, sur un an, les prix des logements anciens en régions a reculé de 7,5%.

Le Ministère de l’Economie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (MEEDDAT) annonce -21,1% pour les dépôts de permis de construire dans la construction neuve (février, mars, avril hors annulations).


En résumé :

Les prix baissent, les stocks diminuent et il y a de moins en moins de projets sur les planches des architectes. Il est temps de se poser la question de la pertinence du système comptable statistique qui ne nous parle que de la spéculation immobilière dans un cycle haussier qui est révolu.

Il est temps d’agir sur la mise en place d’une nouvelle expertise immobilière durable qui tient compte de l’achat-vente réel des biens (hors spéculation) et d’une évaluation inscrite dans le temps des biens immobiliers

 

Dr. Emmanuel CRIVATImmoD International

France

_____________________

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ImmoD - dans ImmoDurabilité
commenter cet article

commentaires

SdM 11/09/2009 11:56

Chute de 7,9% au deuxième trimestre 2009Les notaires, qui viennent de publier une étude, révèlent que les prix de vente des logements en Ile-de-France, ont accusé une chute de 7,9% au deuxième trimestre 2009, et que ce mouvement est identique au second trimestre 2008. Pour Paris intra-muros, jusqu'à présent épargné par la crise de l'immobilier, la baisse des prix des logements est de 7,8% par rapport au deuxième trimestre 2008 alors qu'elle n'était que de 1,6% au premier trimestre par rapport au même trimestre de 2008.«En Ile-de-France, il s'agit de la baisse de prix la plus importante depuis 1995», a indiqué Jean-François Humbert, président des notaires d'Ile-de-France. Ainsi avec 6.060 euros/m2 en moyenne au deuxième trimestre 2009, le prix des appartements anciens parisiens redescend à son niveau de mi-2007. Cette baisse concerne tous les arrondissements (de -2,2% dans le 5ème à -11,9% dans le 19ème). L'arrondissement parisien le plus cher étant le 6ème, avec 9.600 euros/m2. Il repasse sous la barre des 10.000 euros/m2 qu'il avait franchie mi-2008. A l'opposé, le 19ème est de moitié moins cher avec 4.570 euros/m2, suivi du 20ème (4.880 euros/m2) et du 18ème (5.320 euros/m2). (Info BATIACTU)

MCM 16/08/2009 12:09

BONUS
BNP Paribas a versé 49,9 millions d'euros à ses dix salariés les mieux rémunérés en 2008, soit près de 5 millions d'euros par personne en moyenne, affirme le quotidien Le Monde .
Cette somme inclut les primes des traders versées au titre de 2007 qui était une année «hors crise», indique le quotidien, en citant un «document officiel» de BNP Paribas. Contactée par l'AFP, la banque n'avait pas donné suite samedi en milieu d'après-midi.
Les dix plus grosses rémunérations versées par BNP Paribas avaient atteint 86,9 millions d'euros en 2006 et 112,3 millions d'euros en 2007 (soit plus de 11 millions d'euros par personne), précise le quotidien. Pour 2009, le montant total ne devrait pas dépasser 16 millions d'euros, soit 1,5 million d'euros par personne, poursuit Le Monde.
BNP Paribas a fait l'objet d'une intense polémique la semaine dernière après avoir reconnu avoir provisionné environ un milliard d'euros de bonus pour ses traders. En 2008, le groupe bancaire a vu son bénéfice net chuter de 61% à 3 milliards d'euros, sur fond de crise financière.
BNP Paribas a reçu une aide de 5,1 milliards d'euros de l'Etat français au titre du plan français de soutien au secteur bancaire annoncé en octobre 2008.

MCM 08/08/2009 15:12

Avec 23.000 ventes de logements anciens actés chez les notaires en mars, avril et mai 2009, la baisse est de 32% par rapport à l'année 2008 (contre -40 % avec 20.900 ventes en février-mars-avril par rapport à la même période de 2008), indique cette étude. Cette légère amélioration est le signe d'une certaine stabilisation du marché, même si cette baisse atteint 42% par rapport aux 3 mêmes mois de 2007, soulignent les notaires. Les ventes de logements anciens s'étaient effondrées de 41,2% au premier trimestre 2009 par rapport au trimestre correspondant de 2008, atteignant le point le plus bas depuis 1996, rappelle-t-on de même source. La baisse des volumes de ventes de logements est assez uniforme (-30% à -35% selon les départements) sauf dans les Yvelines (-38%) et à Paris (-29%). Pour l'ensemble de l'Ile de France, la baisse des prix, dont le montant a été déterminé en début d'année mais qui montrent une "forte résistance" selon les notaires, est sur un an de 7,9% à fin mai 2009 (contre -6,8 % en avril). Elle est toujours plus marquée pour les maisons (-10,1%) que pour les appartements (-6,6%) et plus marquée en banlieue (-8,8 % en Grande Couronne et -8,6% en Petite Couronne) qu'à Paris (-5,9 %). Pour les appartements la baisse va de 6,0% à Paris à 7,9% en Essonne. Pour les maisons, la baisse, de 10,1% en moyenne, s'échelonne de 7,9% dans les Yvelines à 13,7% dans les Hauts-de-Seine.(Info: Le Moniteur)

MCM 02/08/2009 10:06

Les prix des logements en France vont continuer de baisser en 2010 (étude publiée par la banque HSBC France).
Le recul sera d’environ 6% en 2010 par rapport à 2009. Une diminution de 5% pour les logements neufs, contre 7% pour les anciens. «Si c'était confirmé ce serait une des baisses les plus importantes depuis les années 50» (Mathilde Lemoine, directrice des études économiques de HSBC France).
La légère reprise des ventes des promoteurs grâce aux dispositifs fiscaux et la légère progression des transactions de logements anciens au deuxième trimestre,«ne doivent toutefois pas masquer la correction immobilière encore en cours»,estime HSBC.

MCM 05/07/2009 13:40

On entend dire tellement de choses sur les fluctuations des prix de l’immobilier dans les régions de France qu’il devient bien difficile de se faire une idée précise de leur ampleur. Les dernières informations fournies par les professionnels de l’immobilier que sont les notaires et les grandes agences immobilières laissent transparaitre des variations allant jusqu’à - 10 % environ dans le pire des cas depuis 6 mois. Il semble aussi que pour le même prix, on achète aujourd’hui plus grand : c’est la forme actuelle de la baisse de l’immobilier !Lire la suite:Fluctuations des Prix de l’immobilier dans les régions de France !

Articles Récents

Concours