Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 22:05

CONCOURS INTERNATIONAL D’ARCHITECTURE ET URBANISME BUCAREST (ROUMANIE) 1997... 2006

Concours international d’architecture et urbanisme pour l’aménagement du centre historique de la capitale roumaine: «La Place de la Révolution - Bucarest». Ce lieu hautement symbolique a été baptisé ainsi après les événements de décembre 1989 qui ont mené à la chute du régime communiste. Elle est située entre l’ancien Palais Royal (le Musée National d’Art), l’Athénée Roumain construit par l’architecte français Albert Galleron en 1888, les bâtiments des Fondations Culturelles Royales Carol I ( la Bibliothèque Centrale Universitaire ), construits en partie par un autre architecte français, Paul Gottereau entre 1891-1895 simultanément à l’extension du Palais Royal, l’hôtel Athénée Palace (repris aujourd’hui et restauré par Hilton) et la place de l’ancien Théâtre National, sur la voie la plus célèbre de Bucarest, «Calea Victoriei».

Sur les 47 projets rendus, Franz et Marina Echeriu, architectes à Innsbruck (Autriche) ont obtenu le premier prix, P. Ciuta et V. Simion, architectes à Hanau (Allemagne) le deuxième prix, D. Marin et Z. Bogdanescu architectes à Bucarest (Roumanie) le troisième prix et Dorin Stefan - Bureau d’Architecture à Bucarest (Roumanie) le quatrième prix. Ont été accordées deux mentions à l’Agence «Archi-Tecture» de Paris, et à l’Agence «Westfourth Architecture» de Bucarest-New-York.

 

A cette liste, le jury présidé par l’architecte suisse Pierre von Meiss, professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, a ajouté une distinction particulière, en accord avec le ministre roumain de la culture Ion Caramitru, membre du jury. Cette distinction est due à une équipe basée à Paris: l’Agence d’Architecture Ghiulamila & Associés : Alexandre Ghiulamila et Emmanuel Crivat, Jean-Michel Milliex (consultant), Dino Pesic (infographie), sous la forme d’une
"Mention Spéciale du Ministère de la Culture
"

 

«Ce projet remarquable» a été apprécié surtout «pour la manière dont il aborde la vocation culturelle du centre historique de Bucarest et le raffinement de ses propositions sémantiques» (cf. A. Beldiman, président de l’Union des Architectes de Roumanie). Le projet englobe l’extension du Musée National d’Art de Roumanie (5.800m²), l’extension de la célèbre salle de concerts de Bucarest, l’Athénée Roumain (5.200m²) par la création d’un Institut de Recherches Acoustique - Musique sur le modèle de l’I.R.C.A.M. de Paris, l’extension de la Bibliothèque Centrale Universitaire (1.400m²), la création d’un Espace Spectacle (3.500m² de salles de cinéma et de théâtre ) et intègre les réalisations d’ordre culturel dans un ensemble comprenant magasins (9.000m²), commerces (3.500m²) et bureaux (16.400m²), autour d’un espace commun aménagé sur 2.600m². Sur le plan de la circulation, la place, dessinée d’un seul trait, mais fractionnée dans une volumétrie de plans inclinés, esplanades et passerelles, est rendue aux piétons sur une longueur de plus de 400m, tandis que la circulation automobile enterrée donne accès à un ensemble de parkings de 770 places sur 2 niveaux ou 1.120 places sur 3 niveaux.

Une exposition a réuni les projets lauréats, au Théâtre National de Bucarest.

 

Un projet qui revient...des nouvelles dans une semaine.

Articol din Revista ARHITECTURA nr. 1-2 / 1998...

Macheta proiectului în Pavilionul României de la BIENALA de la VENETIA în 2000

le 25 août 1997

BUCAREST (ROUMANIE)

Concours international d’idées pour l’aménagement du centre historique de la capitale roumaine:
«La Place de la Révolution - Bucarest».
Ce lieu hautement symbolique a été baptisé ainsi après les événements de décembre 1989 qui ont mené à la chute du régime communiste (place où le journaliste français J.L. Calderon a laissé sa vie). Elle est située entre l’ancien Palais Royal (le Musée National d’Art), l’Athénée Roumain construit par l’architecte français Albert Galleron en 1888, les bâtiments des Fondations Culturelles Royales Carol I (la Bibliothèque Centrale Universitaire), construits en partie par un autre architecte français, Paul Gottereau entre 1891-1895 simultanément à l’extension du Palais Royal, l’hôtel Athénée Palace (repris aujourd’hui et restauré par Hilton) et la place de l’ancien Théâtre National, sur la voie la plus célèbre de Bucarest, «Calea Victoriei».

Le jury présidé par l’architecte suisse Pierre von Meiss, professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, jury auquel participait aussi le ministre roumain de la culture Ion Caramitru , a décerné la Mention Spéciale du Ministère de la Culture à l’Agence d’Architecture Ghiulamila & Associés : Alexandre Ghiulamila et Emmanuel Crivat , Jean-Michel Milliex (consultant), Dino Pesic (infographie), architectes à Paris.

Ce projet remarquable a été apprécié surtout « pour la manière dont il aborde la vocation culturelle du centre historique de Bucarest et le raffinement de ses propositions sémantiques » (cf. A. Beldiman, président de l’Union des Architectes de Roumanie). Le projet englobe l’extension du Musée National d’Art de Roumanie (5.800m²), l’extension de la célèbre salle de concert de Bucarest, l’Athénée Roumain (5.200m²) par la création d’un Institut de Recherches Acoustique - Musique sur le modèle de l’I.R.C.A.M. de Paris, l’extension de la Bibliothèque Centrale Universitaire (1.400m²), la création d’un Espace Spectacle (3.500m² de salles de cinéma et de théâtre ) et intègre les réalisations d’ordre culturel dans un ensemble comprenant magasins (9.000m²), commerces (3.500m²) et bureaux (16.400m²), autour d’un espace commun aménagé sur 2.600m². Sur le plan de la circulation, la place, dessinée d’un seul trait, mais fractionnée dans une volumétrie de plans inclinés, esplanades et passerelles, est rendue aux piétons sur une longueur de plus de 400m, tandis que la circulation automobile enterrée donne accès à un ensemble de parkings de 770 places sur 2 niveaux ou 1.120 places sur 3 niveaux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Henri 11/08/2008 19:49

AB INVESTITII SI CONSTRUCTII SRL- BucurestiSocietate infiintata in 1993, cu capital strain. Vanzari Oferta : investii in constructii . . Firma din EXTERN
AB INVESTITII SI CONSTRUCTII SRL
DESCRIERE: Societate infiintata in 1993, cu capital strain.OFERTA PRODUSE SERVICII: investii in constructiiCUI: 7053681
FIRMA INSCRISA GRATUIT.DATELE DE CONTACT SUNT VIZIBILE DOAR MEMBRILOR PLATITORI.

Henri 11/08/2008 19:46

Sâmbătă, 01 Iulie 2006 - 07:14 AM Aleg.RO:  Primaria a ratat o finantare externa de 700 milioane $, dar vrea sa toace 200 milioane din banii nostri
Publicat de: Dan L. Brumar
Municipalitatea a ratat, in 1997, un credit de la o banca din Germania pentru revitalizarea Pietei Revolutiei din cauza dezinteresului edililor . Arhitectii romani, premiati la concursul international de proiectare, au fost aproape de o finantare de peste 700 milioane de dolari, dar au fost ignorati de autoritatile romane.
SC A.B. Investitii si Constructii SRL trebuia sa finanteze, in 2000, realizarea documentatiei specifice de urbanism pe baza proiectului castigator.
Dupa noua ani de la castigarea concursului organizat de Primaria Capitalei pentru revitalizarea Pietei Revolutiei, arhitectii romani premiati acuza municipalitatea de inconsecventa, din cauza ca edilii nu s-au tinut de cuvantul dat in 1997 si au ignorat doua hotarari ale Consiliului General. Solutia propusa in 1997 prevedea reconstruirea unor corpuri de cladire pe amplasamentele imobilelor demolate de Carol al II-lea, protejarea Bisericii Kretzulescu, dar si rezolvarea problemelor de trafic in zona in care azi bucurestenii nu zabovesc mai mult de cinci minute. Cu toate ca proiectul desemnat castigator trebuia finantat, iar arhitectii premiati inclusi in echipa de elaborare a PUZ-ului, municipalitatea „a ingropat“ solutia castigatoare pana la noi ordine. Arhitectii Francisc si Marina Echeriu au fost chemati de urgenta in tara de functionarii primariei pentru a semna contractul pentru punerea in practica a proiectului de revitalizare a zonei centrale a Bucurestiului, insa au fost dati la o parte la scurt timp. Au gasit totusi un promotor, iar investitia, de peste 700 milioane dolari, urmand sa fie asigurata de un consortiu sub conducerea Deutsche Bank. „L-am adus cu noi la Bucuresti de doua ori, am intrat in audienta la primarul de atunci, Viorel Lis, dar care a avut o reactie cum nu se poate mai absurda. Ne-a trimis la plimbare si investitorul s-a carat cu tot cu bani in alta parte. M-am simtit mai prost ca niciodata“, isi aminteste Echeriu, considerand ca si actualul primar general Adriean Videanu este pe punctul de a comite o mare eroare. „Am auzit si ipoteza ca se va renunta la constructiile de suprafata ca sa ramana numai garajele subterane in schimbul unei foarte mari zone pietonale, dar ce sa faca pietonul acolo atata vreme cat nu exista elemente care sa stranga oamenii intr-o piata“. Arhitectii romani nu concep varianta simplista de revitalizare a Pietei Revolutiei prin construirea unor parcaje subterane, prin desprinderea din proiect a problemelor de trafic pe care le are zona centrala si a necesitatii punerii in valoare a cladirilor de insemnatate istorica.
Mult a fost, putin a ramas; „Ce avem acum in Piata Revolutiei? Numai fronturi pe langa care esti nevoit sa treci si care nu au un magnetism pentru cei care le traverseaza. Zona Senatului este cea care are caracterul cel mai destructurat“. De aceea, proiectul initial, pe care Primaria urma sa-l finanteze printr-un parteneriat public-privat, mai prevedea redarea identitatii celor trei repere din centrul Bucurestiului, Piata Palatului, Piata Ateneului si Piata Senatului, prin individualizarea lor, dar si construirea mai multor cladiri, precum un centru multimedia pentru tineri si un hotel, care exploateaza atat potentialul economic al zonei, cat si cel cultural.
In plus, daca proiectul era luat in considerare, zona centrala a Capitalei urma sa fie legata in subteran de principalele magistrale de metrou printr-o statie situata sub Palatul Regal. Proiectul a fost insa preluat si modificat de fostul presedinte al Ordinului Arhitectilor Bucuresti, Viorel Hurduc, dar documentatia PUZ elaborata de acesta se afla inca neavizata la comisiile de urbanism din cadrul municipalitatii si Universitatii de Arhitectura si Urbanism „Ion Mincu“. Surse din cadrul municipalitatii ne-au declarat ca pentru punerea in practica a proiectului lui Hurduc, municipalitatea are la dispozitie cel mult 200 milioane euro. „Comisia tehnica de urbanism a primariei va emite sau nu aviz pentru sustinerea proiectului. Personal nu cred ca acest proiect poate fi aprobat in varianta lui de acum pentru ca in 1995-1996, cand s-a organizat concursul, s-a plecat de la ceva si s-a ajuns la altceva“, este de parere arhitectul Horia Stupcanu.

Serge de Moree 08/08/2007 21:55

le 25 août 1997 BUCAREST (ROUMANIE) Concours international d’idées pour l’aménagement du centre historique de la capitale roumaine : « La Place de la Révolution - Bucarest ». Ce lieu hautement symbolique a été baptisé ainsi après les événements de décembre 1989 qui ont mené à la chute du régime communiste (place où le journaliste français J.L. Calderon a laissé sa vie). Elle est située entre l’ancien Palais Royal (le Musée National d’Art), l’Athénée Roumain construit par l’architecte français Albert Galleron en 1888, les bâtiments des Fondations Culturelles Royales Carol I (la Bibliothèque Centrale Universitaire), construits en partie par un autre architecte français, Paul Gottereau entre 1891-1895 simultanément à l’extension du Palais Royal, l’hôtel Athénée Palace (repris aujourd’hui et restauré par Hilton) et la place de l’ancien Théâtre National, sur la voie la plus célèbre de Bucarest, « Calea Victoriei ». Le jury présidé par l’architecte suisse Pierre von Meiss, professeur à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, jury auquel participait aussi le ministre roumain de la culture Ion Caramitru, a décerné la Mention Spéciale du Ministère de la Culture à l’Agence d’Architecture Ghiulamila & Associés : Alexandre Ghiulamila et Emmanuel Crivat, Jean-Michel Milliex (consultant), Dino Pesic (infographie), architectes à Paris. Ce projet remarquable a été apprécié surtout « pour la manière dont il aborde la vocation culturelle du centre historique de Bucarest et le raffinement de ses propositions sémantiques » (cf. A. Beldiman, président de l’Union des Architectes de Roumanie). Le projet englobe l’extension du Musée National d’Art de Roumanie (5.800m²), l’extension de la célèbre salle de concert de Bucarest, l’Athénée Roumain (5.200m²) par la création d’un Institut de Recherches Acoustique - Musique sur le modèle de l’I.R.C.A.M. de Paris, l’extension de la Bibliothèque Centrale Universitaire (1.400m²), la création d’un Espace Spectacle (3.500m² de salles de cinéma et de théâtre ) et intègre les réalisations d’ordre culturel dans un ensemble comprenant magasins (9.000m²), commerces (3.500m²) et bureaux (16.400m²), autour d’un espace commun aménagé sur 2.600m². Sur le plan de la circulation, la place, dessinée d’un seul trait, mais fractionnée dans une volumétrie de plans inclinés, esplanades et passerelles, est rendue aux piétons sur une longueur de plus de 400m, tandis que la circulation automobile enterrée donne accès à un ensemble de parkings de 770 places sur 2 niveaux ou 1.120 places sur 3 niveaux.

Ioana Iosa 29/09/2006 15:41

Revin precum am promis cu informatii complementare privitor la expozitia de proiecte de arhitectura din 5 noiembrie 2006, organizata de catre Institutul Cultural Roman din Paris.
 

17 agentii de arhitectura au hotarat sa expuna la ICR ; multe altele si-au manifestat interesul, dar prefera sa fie doar prezente, nu si sa expuna.
Celor care ati acceptat sa expuneti va multumim si va propunem sa prezentati un panou A0 rigid (daca se poate carton pe polistiren - mus) si deasemenea sa prezentati machete, care pot fi expuse central in sala de expozitie.
In functie de preferintele dumneavoastra putem prezenta si imagini in bucla, fie diapozitive, fie montaj info. La fel pot fi prezentate montaje power-point.
In cazul in care doriti putem realiza un program al vernisajului, in care agentiile doritoare sa-si prezinte proiectele de-a lungul unei jumatati de ora (power-point sau prezentare in fata panoului). Puteti deasemenea sa expuneti plachete sau orice alt suport informational.
Privitor la panoul de expunere A0: orice forma de prezentare a proiectelor e binevenita si nici o piesa sau scara nu e impusa. Daca considerati insa ca o unitate ar fi de dorit, am putea de comun acord sa stabilim niste dimensiuni de text sau de titluri.
 

Credem ca ar fi bine sa fie trecut locul expozitiei si data, eventual in coltul din stanga jos (text culcat pe muchia din dreapta). Titlul pe care-l propunem este : Arhitecti romani in Ile-de-France : expozitie de proiecte
 

Architectes Roumains en Ile-de-France : exposition de projets, dar la sugestia dumneavoastra se poate modifica.
 

Bineinteles toate cele de mai sus sunt doar sugestii. Noi privim expozitia aceasta ca pe un proiect comun si ca pe o modalitate de promovare a arhitecturii realizate de arhitectii romani din Ile de France. De aceea sfaturile si criticile dumneavoastra sunt binevenite.
Nu in ultimul rand, rog agentiile care au o pagina web proprie sa-mi transmita adresa deoarece redactorii de la revistele de specialitate cu care am intrat in contact ar dori mai multe detalii despre participanti.
In ce priveste data limita de predare a panourilor si machetelor, va propunem data de 27 octombrie pana la ora 12, ce ne va permite sa realizam scenografia expozitiei in timp util. Pentru nevoile de material (calculator, ecran, lector de diapozitive, videoproiector, etc.) va rugam sa ne scrieti cat mai repede si nu mai tarziu de 1 octombrie 2006. Va multumim.



Va asteptam sugestiile pe adresa ioana_iosa@yahoo.fr.
 

claude hayot 09/06/2006 07:27

cher emmanuel,
je suis desole de n'avoir pu venir vous voir a Paris.
Je trouve votre site tres interressant et j'espere vous renconter ici a Miami ou il se passe beaucoup dechoses tres interressantes dans l'architecture ou bien a Paris tres bientot..
Sinceres salutations.
Claude Hayot

Articles Récents

Concours