Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 11:20

leroux1.jpg

Gérard Le Roux

bidou1.jpg

Dominique Bidou

maiolini1.jpg

Jean-Luc Maiolini

catarina1.jpg

Orlando Catarina

ferone1.jpg

Geneviève Férone

Gérard Le Roux, Geneviève Férone, Josep Lluis Altimira et Jordi Altimira

ec12.jpgEmmanuel CRIVAT

12 avril 2006 à l'Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l'Industrie - ESTP - 57 bd Saint-Germain 75005 PARIS

Manifestation soutenue par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable.

Le thème:

Qu'est-ce qu'un immeuble performant? - des performances environnementales, d'exploitation et sociale à la valorisation du bien immobilier

What is a building of high performance? social, environment and operational performances which can raise the real property shares

Conférence animée par Gérard Le Roux, Chartered Surveyor, Direction Comerciale de FORTIS BANQUE

Intervenants:

Dominique BIDOU, Président de l'Association HQE

Geneviève FERONE, Ex Directrice Générale de BMJ Core Ratings, Diréctrice Développement Durable du Groupe EIFFAGE

Jean-Luc MAIOLINI, Directeur Général Groupe UNIBAIL

Orlando CATARINA, Ingénieur au CSTB

Josep Lluis ALTIMIRA, Directeur de la Géstion Immobilière du Groupe AGBAR

L’ImmoDurabilité a passé le cap de la première manifestation publique avec un franc succès et ceci, grâce à vos interventions d’une exceptionnelle qualité.

Nous avons recueilli et continuons de recevoir beaucoup de témoignages dans ce sens.

Plus de 150 participants.

L’intérêt du sujet, qui a prolongé les débats, a privé certains d’entre vous des plaisirs de la réception qui a suivi et qui fut, elle aussi, de grande qualité.

Nous tenons tous à vous remercier d’avoir accepter de nous faire confiance et d’avoir marquer par votre professionnalisme la mise en scène d’un devoir académique qui est devenu un évènement dans le monde de l’immobilier.

Gérard Le Roux, Dominique Bidou, Jean-Luc Maiolini, Orlando Catarina, Geneviève Férone, Josep Lluis Altimira, encore une fois merci.

 

Dans les coulisses, chaque intervenant du Mastère: Management de l’Immobilier et des Services de l’Entreprise a contribué, à sa manière, au succès de cette manifestation.  

Antoine Lainé (EXPRIMM) a contribué tout particulièrement à la naissance de cette nouvelle approche de l’actorialisation du monde du Bâtiment, tout comme David Ernest (ICADE EUROGEM) avec la rigueur de sa démarche dans la Normalisation européenne du Facility Management et Jean Perret avec son enthousiasme et sa générosité dans la «gestion du bien» ou Paul Cornaille (NEXITY GESTION) avec la rigueur de property manager.

Nous ne pouvons pas ne pas revenir sur la lecture attentive du concept de l’ImmoDurabilit€ faite par Dominique Bidou et intégrée avec finesse dans son intervention.

Un grand merci à Nelly Olin, Ministre de l’écologie et du développement durable qui a soutenu notre action dès le début et à Guillaume Sainteny, Directeur, Direction des Etudes Economiques et l'Evaluation Environnementale.

Enfin, pour l’organisation, Catherine Maillet, Directrice des Mastères de l’ESTP et le CMIS (Club des Mastères de l’Immobilier et des services) peuvent se féliciter de la réussite de la conférence.

Les sponsors :

ABN – AMRO, Altys, JONES LANG LaSalle, Sodexho, EXPRIMM, les Jardin de Gally (avec une décoration florale d’exception) Pénélope Agency (avec deux charmantes hôtesses) et AcoustiARC qui a hébergé sur son site, dès la première annonce, la conférence.

Nous reviendrons avec un compte rendu des interventions et des débats.

 

LISTE DES INSCRITS A LA CONFERENCE "ImmoDurabilit€ 2006"

LETTRE Nicolas LECUY MEDD

LETTRE NELLY OLIN

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans ImmoDurabilité
commenter cet article

commentaires

Serge de Morée 02/01/2007 18:26

ImmoVocabulaire:
Clés en Main: immeuble dont la construction est lancée après engagement définitif d’un utilisateur, même si un projet de promoteur existait auparavant sans que les travaux aient démarré. Seules sont comptabilisées les opérations certaines, c’est-à-dire après obtention des autorisations, en particulier du permis de construire, et du financement.
Demande placée : ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les clés en main.
Immeuble ancien : immeuble de plus de 10 ans non rénové ou restructuré.
Immeuble neuf : immeuble nouvellement construit, de moins de 5 ans et n’ayant jamais été occupé. Cette catégorie d’immeubles est fiscalement assujettie à la TVA en cas de vente.
Immeuble récent : immeuble de moins de 10 ans, ayant déjà été occupé, non rénové ou restructuré.
Immeuble rénové : immeuble ayant déjà été occupé et ayant fait l’objet d’une rénovation, sans obtention d’un permis de construire.
Immeuble restructuré : immeuble ayant fait l’objet d’une restructuration lourde avec passage en TVA, avec ou sans conservation de la façade principale.
Stock immédiat : ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à une date donnée.
Taux de vacance : ratio mesurant le rapport entre le stock immédiat et le parc total de bureaux existant (estimation ORIE). Certaines différences peuvent apparaître par rapport aux estimations utilisées antérieurement et, de façon induite, par rapport aux taux de vacance calculés antérieurement.
Loyer «prime»: moyenne pondérée des 10 transactions les plus élevées en termes de valeurs locatives, recensées au cours des six derniers mois et portant sur une surface supérieure ou égale à 500 m².
DISPONIBILITES FUTURES
Les disponibilités certaines comprennent:
-les locaux en cours de construction, de restructuration ou de rénovation;
-les locaux dont les travaux n’ont pas commencé, mais pour lesquels la date de début du chantier est définie;
-es libérations certaines.
Les disponibilités probables comprennent:
-les locaux pour lesquels les autorisations administratives ont été obtenues, mais dont les travaux ne débuteront qu’après engagement d’un ou plusieurs utilisateurs pour tout ou partie des surfaces;
-les locaux pour lesquels une demande de permis de construire a été déposée ou pour lesquels le délai de recours des tiers, après l’obtention du permis de construire, n’a pas encore été purgé;
-les libérations probables.
Les disponibilités éventuelles comprennent:
-les charges foncières maîtrisées par un promoteur, qui a clairement indiqué son intention de lancer un projet;
-des projets pour lesquels la visibilité, en termes de faisabilité et de date de disponibilité, est encore faible;
-des libérations éventuelles.
SURFACES
Surface Hors Œuvre Nette (SHON) : définie à l’article R. 112-2 du code de l’urbanisme, elle correspond à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau de construction, après qu’ait été notamment déduites la surface des combles et sous-sols non aménageables (hauteur inférieure à 1,80 m, locaux techniques, etc.), la surface des toitures-terrasses, balcons, loggias, les surfaces non closes situées au rez-de-chaussée et les surfaces aménagées à usage de parking.
Surface Utile Brute Locative (SUBL) : elle est égale à la SHON, déduction faite des éléments structuraux (poteaux, murs extérieurs, refends, etc.), des locaux techniques hors combles et sous-sols (chauffage, ventilation, poste EDF, commutateur téléphonique…) et des parties communes non exclusivement réservées à l’usage d’un locataire ou d’un copropriétaire.  Elle peut se décomposer en trois éléments : les circulations horizontales, les sanitaires et locaux à usage social et les locaux classés selon leur nature d’usage (surfaces de bureaux commercial ou administratif, surfaces de stockage, surfaces de production et assimilées, surfaces de recherches fondamentales, autres surfaces).
LES DELIMITATIONS GEOGRAPHIQUES
Les secteurs géographiques sont répartis en trois ensembles:
PARIS: au sein de la capitale, différents secteurs ont été délimités, chacun rassemblant plusieurs arrondissements. Seul le Quartier Central des Affaires de Paris (Paris QCA), pôle d’affaire principal de la ville, est défini à la rue et constitue un sous-ensemble du secteur Paris Centre Ouest. Autres Arrondissements Tertiaires de Paris : il s’agit du regroupement des 12e, 13e, 14e et 15e arrondissements (abréviation : Paris AAT). Reste de Paris : regroupe les 3e, 4e, 5e, 6e, 7e, 10e, 11e, 18e, 19e et 20e arrondissements de Paris.
PREMIERE PERIPHERIE : divisée en 5 sous-secteurs : Secteurs des Affaires de l’Ouest ; La Défense; Première Périphérie Nord ; Première Périphérie Est et Première Périphérie Sud. Le périmètre de La Défense est défini à la rue et comprend les secteurs directement gérés par l’EPAD sur Puteaux et Courbevoie, le nouveau quartier du « Faubourg de l’Arche » (Courbevoie) et les zones d’influences délimitées par l’EPAD.
DEUXIEME PERIPHERIE : ensemble des communes d’Ile-de-France non comprises dans les deux ensembles précédents. Elle est divisée en 4 sous-secteurs : Ouest, Nord, Est et Sud. http://www.webimm.com/statistique/indicateur.asp

Serge de Morée 24/11/2006 20:25

« Il n'y a pas seulement pour l'humanité la menace de disparaître sur une planète morte, il faut aussi que chaque homme pour vivre humainement, ait l'air nécessaire, une surface viable, une éducation, un certain sens de son utilité. Il faut au moins, une miette de dignité et quelques simples bonheurs».
C'est par cette superbe définition donnée par Marguerite Yourcenar (tirée des « Yeux ouverts », paru en 1980) que la conférence de l'ESTP s'est ouverte le mercredi 12 avril dernier.
Cette conférence - dont le titre « Immodurabilité » est censé évoquer la croisée du développement durable et de l'immobilier - a été le lieu de diverses approches traitant du sujet avec un angle trop opérationnel pour rester fidèle à la définition humaniste de l'auteure des « Mémoires d'Hadrien ». Certes, pour que les entreprises puissent s'approprier le concept universaliste de développement durable, il est nécessaire de parler à un moment ou à un autre de « référentiels », « d'approches systémiques » et autres « outils d'évaluation financière ». Mais il faut prendre garde à ne pas faire du développement durable un nouveau processus de création de valeur au risque de le vider de tout son sens.
Parce que c'est précisément la ruée vers les ressources naturelles qui a mis notre planète en danger que l'idée de donner une valeur économique à la préservation de l'environnement peut devenir une impasse. Il est vrai que les entreprises ne sauraient vivre sans faire de bénéfices. Truisme qui est loin d'épuiser le sujet ! Est-il besoin de rappeler que l'Homme ne saurait vivre dans un monde mort ? Et que l'entreprise ne saurait vivre sans l'Homme ? Pourtant, si nous connaissons fort bien le sens du terme « valeur économique », il nous devient difficile de percevoir celui de « valeur sociale » ou encore de « valeur environnementale ». De quoi s'agit-il à part de biens nécessairement hors commerce et de richesses non monnayables ? C'est dans l'équilibre entre ces valeurs a priori antinomiques que se trouve la dynamique du développement durable. Cette dynamique peut être source de motivation et créer un véritable élan dans l'entreprise.
Gisèle Ruffe, Trésorière de l'Arseg

Les noteuses 26/07/2006 16:37

Vigeo/ Présidente : Nicole Notat Capital initial : 13 millions d'euros Chiffre d'affaires : non communiqué Actionnaire de référence : Eulia, filiale de la CDC et des Caisses d'épargne Effectif total : 38 personnes, dont 15 analystes et 7 auditeurs de 6 nationalités différentes IImplantation à Bagnolet (93)
CoreRatings/ Présidente : Geneviève Ferone Capital initial : 1 million d'euros Chiffre d'affaires : 1,2 million d'euros Actionnaire de référence : Fimalac Effectif total : 30 personnes, dont 18 analystes de 8 nationalités différentes Implantation à Paris et à Londres

Articles Récents

Concours