Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 15:56

Bucarest (Photo:E.CRIVAT,2008)
ROUMANIE: «LA CRISE? QUELLE CRISE?»

La Roumanie (membre de l’Union Européenne depuis 2007), 23 millions d’habitants, 240.000 Km², (septième dans l’Europe des 27 pays-membres, de ce point de vue), connaît une dynamique de développement économique et social conséquent. Une croissance estimée à 8,6% au cours des deux premiers trimestres de l’année atteste de ce dynamisme.

La demande nationale est très importante: en savoir-faire, en technologie, en produits de grande consommation de qualité. L’appui des fonds européens de développement (7 milliards €/an), le PIB croissant (264 milliards), l’argent envoyé par les 2 millions de roumains travaillant à l’étranger (env. 7 milliards €/an, non pris en compte par les autorités), peuvent être considérés comme autant de facteurs d’intérêt pour les entreprises étrangères souhaitant se développer dans ce pays. Un plus pour les entreprises françaises, en sachant qu’un roumain sur quatre parle le français, la facilité de communication ayant son importance.

Il n’y a pas de domaine d’activité plus attirant que d’autres. L’agriculture, l’industrie, la construction et la réhabilitation de l’infrastructure, l’urbanisme, le tourisme, la formation professionnelle, les secteurs «non productifs» comme la santé et l’enseignement, sont des marchés ouverts avec un important potentiel et des budgets en développement.

Sans aucun doute, il existe également des barrages: une administration lourde, la petite corruption, une certaine naïveté dans la conduite de projets, une culture entrepreneuriale différente de celle française, même une certaine susceptibilité, mais avec un accompagnement efficace, en s’appuyant sur des structures locales viables, tout projet bien conçu peut être amené au bout avec succès.


Dans ce sens, il y a des exemples concrets: le succès de la Logan (by Renault), Orange (premier opérateur de téléphonie mobile en Roumanie), Lafarge, Bouygues, Vinci, etc. Leur réussite a attiré d’autres investisseurs importants comme Arcelor-Mittal, Ford, Nokia…, et d’autres leaders mondiaux regardent de près ce marché. Sauf que tout marché est ouvert également, même principalement, aux PME/PMI, beaucoup plus élastiques, réactives et surtout innovantes. Et dans ce secteur, la demande roumaine est la plus forte.


Depuis la chute de la dictature communiste (fin ’89) une myriade de petites entreprises avec capital étranger existe en Roumanie. Malheureusement, une assez grande partie, dans la quête des gains rapides en profitant d’une législation embryonnaire en périphérie des règles de l’économie de marché, d’une main-d’œuvre de qualité, très bon marché et dépourvue de toute protection sociale, de l’inexistence des normes, ont créé un climat socio-économique assez détérioré, d’où une certaine susceptibilité locale vis-à-vis de petits investisseurs étrangers, y compris français.

 

Actuellement, l’acquis communautaire intégré, seulement les projets montés dans une optique «gagnant-gagnant» sont soutenus par le gouvernement et les autorités locales et sont certains de réussir.

Le cabinet EU.RO.PE. Réseau Experts (EUrope-Roumanie-Pays de l’Est RE), est un réseau de spécialistes dans divers domaines (social, économique, développement durable), avec une importante expérience. Ce cabinet, créé en 2002 est la prolongation d’une organisation parapublique (EST – Echanges, Solidarité, Territoires) qui avait comme but l’appui aux Pays d’Europe Centrale et Orientale dans l’intégration européenne par le transfert de savoir-faire dans le domaine du développement local.
Nos actions sont concrètes, basées sur de partenariats viables, elles sont menées de manière professionnelle et bien déterminée.

ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES  (PME/PMI)
L’histoire entrepreneuriale roumaine est relativement récente.
Après plus de 50 ans d’économie étatisée, les premières entreprises privées ont été enregistrées début ’90, dans une anarchie totale et principalement dans le domaine du petit commerce de proximité. La PME roumaine a évolué considérablement, on trouve aujourd’hui des petites entreprises textiles d’il y a 15 ans transformées en groupes de communication, de transport international, de travaux publics. La culture entrepreneuriales par contre a évolué d’une manière moins spectaculaire, on entend encore «c’est comme ça chez nous». Cela ne veut pas dire que les entrepreneurs roumains ne sont pas réceptifs et élastiques, mais il faut leur faire comprendre, d’une manière spécifique, que leur intérêt passe aussi par celui du correspondant étranger. Beaucoup de projets extrêmement intéressants ont capoté à cause de certaines incompatibilités culturelles, même si on considère la latinité roumaine comme un atout ainsi que l'étendue de la langue française.
Le schéma d’action pour l’accompagnement des projets commerciaux ou d’implantation industrielle est aussi simple qu’efficace.

1. Diagnostique de marché

En fonction du projet présenté par l’entreprise française, on réalise un audit pour vérifier la viabilité du projet. Ce diagnostique est une synthèse des données de marché du moment ainsi que les perspectives à court, moyen et long terme et permet de donner une idée précise sur les opportunités ou les freines dans l’aboutissement du projet. Cella permet d’encourager (ou décourager) le client de se lancer dans son projet, ce qui nous permet également d’éviter de nous engager dans des actions sans être sûrs que le résultat soit positif. A noter que cette démarche est gratuite.

2. Etude de marché

On réalise une étude approfondie, quantitative et qualitative, en plus des actions spécifiques complémentaires nécessaires à l’aboutissement du projet. Exemple : sensibilisation des collectivités locales, chambres consulaires, autorités nationales en charge des investissements étrangers, etc. sur l’intérêt du projet au niveau national et local et la nécessité de son appui.

3. Recherche de partenaires

En fonction de la nature du projet, des partenaires locaux viables (techniques, commerciaux, financiers) sont indentifiés, informés et sensibilisés.

4. Organisation et accompagnement d’une mission de prospection et contacts

Cette mission a comme but le contact direct avec le marché, ses acteurs, les responsables nationaux et locaux, les élus locaux.

L’accompagnement permet une «formation» interculturelle en direct aux coutumes locales, à la culture. Par ailleurs on facilite les contacts en créant une atmosphère cordiale, de respect et de confiance réciproque.

Ces quatre étapes sont primordiales dans la réussite d’un projet. Pour cela nous nous appuyons sur un réseau local important, vérifié au long des années et constitué de hauts fonctionnaires dans divers ministères, de consultants formés dans des grandes écoles occidentales, personnes compétentes, fiables et surtout honnêtes.

En plus de ces interventions, nous proposons à nos clients une large palette de services spécifiques:

-Traduction, interprétariat,

-Veille informative,

-Aide au recrutement,

-Formation interculturelle pour les expatriés,

-Projets de communication et marketing social,

-Recherche de financement local, notamment européen
(Identification de programmes, montage de demandes de financement, évaluations)

Sorin Hurdubae
Consultant – Coordonnateur
EU.RO.PE. Réseau Experts
europe.re@orange.fr

Paris, le 29 septembre 2008

Partager cet article

Repost0

commentaires

Serge de Moree 13/10/2008 10:41

Costurile serviciilor in cazul administrarii de imobile s-au dublat in ultimii doi ani, iar comisionul firmelor de administrare variaza intre 8 si 20% din totalul cheltuielilor de intretinere, sustin reprezentantii companiei de consultanta si brokeraj imobiliar Coldwell Banker Affiliates of Romania."In ultimii doi ani s-a observat o dublare a costurilor serviciilor. In cazul administrarii de imobile, costul serviciilor de paza a crescut de la 1,5 la 3-3,5 euro pe post/ora, costul serviciilor de curatenie de la 0,6 la 1,5-2 euro pe mp, intretinerea ascensoarelor de la 80 la 100-120 euro pe luna, intretinerea spatiilor verzi de la 4-5 euro / mp la 10-12 euro / mp, etc. In aceste conditii, costul lunar al intretinerii, fara sa luam in considerare consumurile individuale de apa, gaze si electricitate, variaza intre 0,3 si 3 euro pe mp locuibil, in functie de facilitatile de care dispune imobilul, iar comisionul firmelor de admistrare este intre 8 si 20% din totalul cheltuielilor de intretinere", au declarat cei de la Coldwell Banker.Potrivit acestora, spre deosebire de un administrator obisnuit de bloc, "insarcinat mai degraba cu recuperarea cheltuielilor de la proprietari", o firma specializata cunoaste importanta controlului costurilor si a optimizarii consumurilor prin programarea intretinerii echipamentelor si urmarirea permanenta a furnizorilor."S-a tot vorbit in 2008 de o piata imobiliara matura in Romania, despre faptul ca rentabilitatea investitiilor imobiliare nu mai are trendul ascendent din anii anteriori.  In acest context, rentabilitatea investitiilor va depinde in mare masura de modul in care imobilul este administrat, respectiv valorificat in timp. Optimizarea acestor costuri, prin oferirea de programe de property & facility management  integrate, specializate, duce in timp la un plus de valoare investitional, deoarece perioada de garantie a unor echipamente nu inseamna in mod direct costuri zero. Si nu pentru ca aceste costuri de intretinere sunt mari in mod direct, ci pentru ca pastrarea valorii in timp a unui bun inseamna servicii specializate" este de parere directorul diviziei de property & facility management (PFM) din cadrul Coldwell Banker Affiliates of Romania, Marcel Alexe Ressler
Acesta sustine ca daca pe segmentul rezidential serviciile de PFM sunt intr-un stadiu incipient in Romania, pe piata spatiilor de birouri se poate vorbi deja de experienta.Referindu-se insa la ansamblurile rezidentiale, Ressler spune ca dezvoltatorii au luat startul mai tarziu.
"In 2005, stocul de locuinte noi in Bucuresti era de doar 1.500 unitati. Totusi, cresterea s-a facut rapid, iar pentru sfarsitul anului 2008 se estimeaza un stoc de 14.000 de unitati. De asemenea, daca luam in considerare proiectele rezidentiale anuntate de dezvoltatori a fi livrate pana in 2009, acesta se va dubla", a adaugat reprezentantul Coldwell.
Potrivit acestuia, firmele de PFM au capacitatea de a gestiona unitar subcontractorii si de a optimiza costurile de intretinere insa se remarca o oarecare reticenta a proprietarilor de ansambluri rezidentiale cu privire la contractarea de astfel de servicii de la companii specializate.
"Insa, in doi ani piata managementului PFM rezidential va creste exponential, in conditiile in care dezvoltatorii, respectiv proprietarii, vor simti diferenta de costuri in timp, iar contractarea de astfel de servicii va deveni parte integranta a transferului de proprietate asupra apartamentelor. In timp, managementul proprietatii va face diferenta intre investitii", mai afirma Marcel Alexe Ressler.
Compania de origine americana este detinuta in prezent de Realogy Corporation, unul dintre cei mai mari francizori din domeniul imobiliar la nivel mondial. Prin reteaua sa, Coldwell Banker acopera 47 de tari cu 3.600 de birouri si 120.000 de brokeri.
Coldwell Banker Affiliates of Romania ofera servicii de consultanta si brokeraj pe toate segmentele pietei: rezidential, birouri, industrial, retail, terenuri si investitii. In prezent, compania are mai multe puncte de lucru in Bucuresti, Ploiesti, Campulung Muscel, Brasov, Piatra Neamt, etc.
Coldwell Banker Commercial Property & Facility Management ofera servicii de negociere de contracte cu furnizori, gestionare subcontractori, intocmire planuri de intretinere preventiva, previzionare si control al costurilor, programe de reducere a consumurilor si costurilor de operare, intretinere tehnica cu personal propriu instruit corespunzator si experimentat, echipa tehnica de interventie 24/24 h, raportari cu privire la activitatile de administrare, intretinere si operare.
10 Octombrie 2008  Info:WALL-STREEThttp://www.wall-street.ro/articol/Real-Estate/

Articles Récents

Concours