Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 09:40

 

La promenade du Canal!

Transformation des échoppes bordelaises en «éco-maisons»

Un canal qui accueille les eaux de pluie du jardin avec, au bout, un bassin biotope : un plan d’eau paysager qui épure l’eau non potable avant l’utilisation pour l’arrosage.

La promenade le long du canal fait la liaison entre la rue de Nérac et la rue de Bègles, mais aussi, permet un accès au cœur de l’îlot par la rue de Lavaud.















Note de présentation du projet:

«Nérac Eau’Gardens©»

Après la réflexion sur l’avenir durable des échoppes, rien de plus naturel que de porter le débat sur  les entités foncières générées par la construction de ces bâtisses modestes qui accompagnaient l’avancement de la construction des routes, formant des îlots fermés que la ville devrait oublier.

Certains de ces îlots ont une surface suffisamment grande entre les remparts d’échoppes qui les
définissent pour qu’une requalification publique soit possible.

L’Ilot Nérac, dans le quartier de Sacré-Coeur/Nansouty, occupe une surface
d’environ 2ha

(20.900m²) en bordure de la Rue de Bègles (largeur: 10m), entre la Rue Faidherbe (largeur: 10m) et la Rue de Lavaud (largeur: 7m); fermé par la rue de Nérac, qui fait un L de la rue de Faidherbe pour rejoindre la rue d’Aubidey (largeur: 7m), et qui ferme l’îlot à l’intersection avec la rue de Lavaud.
Environ 750ml de façades, quasiment continues à 90% des échoppes simples ou doubles en rez-dechaussée…
Avec 250m de façades plein Sud (rue de Lavau) et 170m plein Est (rue de Bègles), 150m Nord-Ouest et 140m Nord-Est…
Le coeur de l’îlot est composé des parcelles dont la profondeur varie de 35m à 48m côté sud et de parcelles traversantes entre la rue de Bègles et la rue de Nérac (jusqu’à 90m).

Ce découpage foncier donne une configuration articulée en deux parties: au sud une longue bande de 200m (env. 5000m²) (1) et au nord une surface triangulaire d’environ 3000m² (2), articulées autour d’une petite cité ouvrière d’une paire de 5 maisons qui se font face des deux côtés d’une impasse de 5m de large, fermée par un mur pignon très haut (3)
.
Le seul accès carrossable au coeur d’îlot est l’accès à la citée ouvrière par la rue de Bègles, une voie dans le prolongement de l’impasse de Nérac.

Notre projet s’articule autour de ces trois fragments, de la manière suivante:

1. Valorisation du paysage urbain de
la ville de pierre, réhabilitation des 750m de façades en pierre avec l’intégration des transformations du coeur d’îlot:

A. un deuxième niveau sur la rue Laveau (sud), au-dessus de la corniche, avec un balcon intégrant des panneaux photovoltaïques entre deux murs séparatifs en pierre, sous une toiture végétale…
B. un deuxième niveau rue de Nérac et Faidherbe avec toiture végétale continue et parement habillage pierre côté rue C. Pratiquer une grande ouverture rue de Bègles, qui permet une communication visuelle avec le coeur de l’îlot


2. Valorisation foncière et patrimoniale de l’îlot Nérac

A : La promenade du Canal!
Un canal qui accueille les eaux de pluie du jardin avec, au bout, un bassin biotope : un plan
d’eau paysager qui épure l’eau non potable avant l’utilisation pour l’arrosage. La promenade le long du canal fait la liaison entre la rue de Nérac et la rue de Bègles, mais aussi permet un accès au coeur de l’îlot par la rue de Lavaud.
B : La cité ouvrière sera transformée, en partie, en espace technique pour le nouveau jardin, loge de gardien, locaux technique, sanitaires. Gestion du compost et un local de réunions et de covoiturage.
C: un espace expérimental pour des « éco-maisons » avec un parking pour des voitures électriques mises à disposition des habitants de «Nérac Eau’Gardens»


REFERENCE COST

Une étude de prix sur les échoppes montre qu’à la vente une échoppe simple de 50m2 avec 30m2 de jardin (quatre murs) est proposée à 150.000€, soit 3.000€/m2. Il est donc à envisager que 1000€/m2 pour la réhabilitation et la mise aux normes soit une budget normal. Si l’on ajoute le doublement de la surface hors oeuvre nette pour une bonne partie des échoppes, comme contrepartie de la mise à l’usage communautaire des jardins, nous pouvons envisager une réalisation exemplaire et provoquer une dynamique de renouvellement.


Emmanuel CRIVAT, Architecte, Urban Planning Expert
Mara BARLADEANU, Architecte DFAB
Alex POPESCU, Urbaniste
Bogdan CRIVAT, Ingeniéur ETP, HEC Finance Internationale
__________________________________________

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CrivARTS 28/05/2008 21:19



Les ateliers du Moulin de la Vierge, à Paris, dans le 14ème arrondissement, le nouvel espace exposition, avec le sculpteur Gabriela-Silvia Beju et l’artiste peintre Maria Maris-Dàràban.

Articles Récents

Concours