Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Communiqué

Le 18 mai 2015 à 19 heures aura lieu le vernissage de l'Expo-Atelier « Au bout de nos ombres, la légende de l'amour sans fin ® », à la galerie Novera ou nous vous attendons pour voir les œuvres et écouter de la poésie et le récit du long chemin de la Méditerranée à la mer Noire, passant par l'île de Malte…

Galerie ouverte toutes les jours de 11h à 20h, du 18 au 25 mai 2015.

Expo-Atelier d’Arts, du 18 au 24 mai 2015

Galerie NOVERA: 2, rue Pierre Le Grand, 75008 PARIS, près de la Salle Pleyel

 

Recherche

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 14:27

undefined

undefined

MEUNIER-MIC.jpg   BNP-PARIBAS-IMMOBILIER-copie-1.jpg   undefined
MEUNIER IMMOBILIER D'ENTREPRISE, filiale de BNP Paribas Immobilier,
organise un exercice de comparaison entre les labels et les référentiels internationaux.

Quel LABEL pour les nouveaux enjeux de l'immobilier?

Programme:

Patrick NOSSENT, Président CERTIVEA
1er benchmark international des labels et certifications environnementales dans le bâtiment

Adam GRAVELEY, Manager of international BREEAM schemes

Zoom sur la certification anglaise BREEM

Raymond Sauvergrain, Directeur Général Délégué, Meunier Immobilier d'Entreprise
Double certification HQE/BREEM d'un immeuble au Bourget: une comparaison concrète sur un projet en cour de réalisation
L'inscription dans le temps du "bâti fonctionnant"

HQE®: HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

BREEAM: BRE Environmental Assessment Method
BREEAM est une certification anglo-saxonne qui intègre un ensemble de méthodes d’évaluation et d’instruments conçus pour aider les professionnels de la construction à comprendre et à atténuer les impacts environnementaux de leurs développements.
_________________
A propos de BNP Paribas Immobilier

Leader dans les services immobiliers aux entreprises en Europe continentale et en immobilier résidentiel en
France, BNP Paribas Immobilier intervient dans 4 grands métiers:

- Commercialisation, Conseil et Expertise
(Atisreal et Espaces Immobiliers BNP Paribas),
- Asset Management (BNP Paribas REIM et BNL Fondi Immobiliari en Italie),
- Property Management (BNP Paribas Real Estate Property Management, Atisreal, Gérer et Studélites) et
- Promotion (Meunier Immobilier d’Entreprise et Meunier Habitat).

BNP Paribas Immobilier, présent dans 8 pays européens et à New York, a réalisé un chiffre d’affaires de 512 millions d’euro (PNB) en 2006 et compte 3 500 collaborateurs.

Pour plus d’informations:
www.immobilier.bnpparibas.com
_____________________

Meunier Immobilier d’Entreprise pose la 1ère pierre de l’immeuble LE MERMOZ au Bourget (93) 1er immeuble candidat à la double certification HQE/BREEAM
Vincent Capo-Canellas, Maire du Bourget, Louis-Baudouin Decaix, Président de Meunier Immobilier d’Entreprise, Thibault de Valence, Président de CBRE Investors, ont posé, le lundi 18 Février 2008 à 12h, la première pierre de l’immeuble Le Mermoz, situé au Bourget.
 Un programme de bureaux développant 22.000 m² SHON, répartis sur deux immeubles de 3 niveaux, dont les surfaces utiles seront respectivement de 8.750 m² et
11.860 m² environ. Propriété de CBRE Investors, cette opération est développée par
Meunier Immobilier d’Entreprise. Ces deux bâtiments, avec une capacité d’accueil de 1.450 personnes, intègrent deux halls autonomes et sont reliés entre eux sur 2 niveaux par une passerelle.
Cet immeuble bénéficiera de 381 places de parking, d’un restaurant d’entreprise et de la possibilité d’implanter une crèche et une conciergerie d’entreprise.
 Architectes Jacques & Eric Haour et Joël Friant.

Jean-Claude TANGUY, Directeur Général Adjoint Développement Europe
BNP Paribas Real Estate Property Management

Quelle gestion pour un immeuble HQE?

mardi 20 février 2008
EUROSITES George V
28, Avenue George V, 75008 PARIS
________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel CRIVAT - dans ImmoDurabilité
commenter cet article

commentaires

JCD 26/06/2009 15:03

Communiqué de presse
MICHEL HAVARD NOUVEAU PRESIDENT DE L’ASSOCIATION HQE
Paris, le 25 juin 2009 – Lors de l’Assemblée Générale qui s’est tenue au Cercle Républicain, Michel Havard, déjà membre d’honneur, a été élu Président de l’Association HQE.
Il succède à Dominique Jourdain, nommé Président d’Honneur.
A l’issue de son élection, Michel Havard a déclaré notamment :
«Je porte un grand intérêt aux questions du bâtiment et de ses enjeux, dans le cadre du développement durable. Je crois notamment à la pertinence d’une approche environnementale globale intégrant la performance énergétique.
Je crois que pour faire un travail efficace, il faut pouvoir nourrir sa réflexion du savoir et de l'expérience des acteurs de terrain. Il faut aussi pouvoir croiser les expertises sur les questions d'actualité liées au bâtiment.
J'ai la conviction que l'association HQE est le cadre adapté à ce travail car elle regroupe les principaux acteurs concernés.
Elle a un rôle primordial à jouer en particulier dans le cadre des travaux lancés par le Grenelle de l’environnement. J’entends mettre toute mon énergie et ma force de conviction au service du rayonnement de la démarche HQE tant en France qu’à l’international»
Nadège Chapelin - H&B Communication pour l'association HQE

MCM 20/06/2009 10:21

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), son équivalent britannique le Building Research Establishment (BRE) et leurs filiales respectives, Certivea et BRE-Global ont signé un accord prévoyant l'alignement des référentiels de certification NF Bâtiments tertiaires démarche HQE® et BREEAM.
La première phase, d’une durée de six mois, consistera, pour le CSTB, à adapter le référentiel BREEAM aux spécificités climatiques et réglementaires françaises. Une période de transition de 30 mois est prévue, durant laquelle Certivéa, pour le compte du BRE, proposera BREEAM comme une option à la certification NF Bâtiments tertiaires, démarche HQE®. A son terme, un produit et une marque uniques seront définis. Ce nouveau référentiel se présentera comme une composante d’un réseau européen, déjà constitué de plusieurs pays au travers de BREEAM Europe.
Parmi les points qui pourraient être intégrés à cette certification unique : le Système de management environnemental de Certivéa, ainsi que la prise en compte des champs électromagnétiques, ou encore le principe d’un profil environnemental complété d’une notation globale.
Les indicateurs communs sur lesquels Certivéa et BRE-Global vont se mettre d’accord seront également en ligne avec ceux fixés par les autres partenaires de la Sustainable Building Alliance, une association internationale visant à l’harmonisation des référentiels de qualité environnementale des bâtiments.

Rhinocéros Formation 16/02/2009 20:29

Bonjour, Notre organisme, membre de l'association HQE, développe des produits de formation qui participent à la diffusion et à la compréhension de la Haute Qualité Environnementale en France, que ce soit pour les acteurs publics comme privés.Suivant cette démarche nous mettons à disposition en téléchargement gratuit sur notre site des fiches de synthèse (au format PDF) relatives au Management et à l'Eco-Gestion. En espérant qu'elles soient utiles à tous...http://hqe.rhinoceros-formation.com

MC 19/07/2008 00:14

Géothermie et aérothermie: la nouvelle donne en matière d’énergie Le marché de la géothermie et de l’aérothermie en France connaît actuellement un «nouvel âge d’or», selon le cabinet d’études Xerfi. Grenelle de l’environnement, recherche de réduction des coûts et de produits moins énergivores, aides substantielles à tout-va… Retour sur les composantes d’un secteur qui a le vent en poupe.
Avec le 3e choc pétrolier et le durcissement de la réglementation environnementale, la géothermie s’offre un retour en grâce. En effet, l’Europe préconise que la France porte la part des énergies renouvelables à 23% de la consommation d’énergie d’ici à 2020, contre 10.3% en 2005.Pour atteindre cet objectif, les pouvoirs publics français vont devoir activer deux principaux leviers : la maîtrise de la consommation énergétique des bâtiments, qui passera par la construction obligatoire, dans quelques années, de bâtiment basse consommation, puis à énergie positive ; et le développement des énergies renouvelables dans la production de chaleur pour alimenter les réseaux de chaud et de froid urbains. Trois applications Face à ces enjeux, la géothermie semble pouvoir apporter des solutions, en raison de trois principales applications. La première est la production d’électricité dans les zones volcaniques. S’il n’existe, à ce jour, qu’une seule et unique centrale, implantée en Guadeloupe, les grands groupes du secteur de l’énergie travaillent d’arrache-pied pour pouvoir profiter de cette manne, dont le décollage n’interviendrait pas avant 2015. La deuxième application de la géothermie correspond à la production de chaleur pour des usages industriels ou pour le chauffage des bâtiments via un réseau de chauffage urbain. Si le bassin parisien accueille le plus grand nombre d’équipements géothermiques au monde, une dizaine de forages pourraient voir le jour en Ile-de-France. Deux projets ont déjà été lancés début 2008 : celui d’Aéroport de Paris pour chauffer les terminaux d’Orly (11 M€) et celui de Sucy-en-Brie qui permettra d’alimenter 550 équivalents logements. Enfin, le troisième débouché concerne la production de chauffage domestique par le biais des pompes à chaleur géothermiques (énergie venant du sol ou d’une nappe phréatique) et aérothermiques (énergie contenue dans l’air extérieur).C’est précisément ce dernier segment qui est en plein boom. Crédit d’impôt sur l’achat à 50%, TVA à 5.5% sur les travaux d’installation, taux préférentiels octroyés par EDF ou les grandes banques françaises… tout cela contribue à l’augmentation des ventes de pompes à chaleur qui devraient doubler d’ici à 2010, passant de 69.600 unités en 2007 à plus de 142.000 dans deux ans.
Frères ennemis Toutefois, si le marché, dans son ensemble, enregistre de belles performances, c’est surtout le secteur de l’aérothermie qui s’envole. Ainsi, Xerfi estime que les pompes à chaleur (PAC) aérothermiques progresseront sur un rythme moyen de plus de 30% par an entre 2007 et 2010, contre seulement 3% pour les PAC géothermiques. Celles-ci ont en effet connu un sérieux coup de frein dès 2007, en hausse de 0.8% à 18.600 unités, contre +45.5% pour les PAC air/eau (51.000 unités). Pourquoi de tels écarts ? La concurrence entre les deux technologies a ainsi tourné à l’avantage de l’aérothermiques, moins coûteux à l’achat et à l’installation. De plus, la géothermie souffre de la concurrence avec les autres modes de chauffage (gaz, bois, radiateurs électriques surtout). Mais surtout, l’aérothermie présente l’avantage de posséder une technologie proche des systèmes de climatisation traditionnelle. Ce qui implique une industrialisation plus aisée, notamment par les grands noms de la climatisation, qui voient dans l’aérothermie une alternative à des produits énergivores et peu compatibles avec les objectifs environnementaux. Préoccupation ultime des nombreux fabricants qui sont et seront sur ces marchés dès demain…SOURCE: BATIACTU

ML 08/02/2008 21:35

Bonjour,Quand et où a lieu ce événement ?Je n'ai pas trouvé cette mention dans votre article.Merci.ML

Articles Récents

Concours